CR Sortie de la Mine Bleue, dimanche 24 juillet 2016

DSC_8086 DSC_8141

C’est donc à cause d’une guêpe que je rédige le mémoire de cette escapade en région Angevine dont le but était la visite de « La Mine Bleue » (lire plus loin).

DSC_7999Les 30 participants étaient ponctuels au rendez-vous de départ ce dimanche 24 juillet 2016 dans une ambiance déjà « chaleureuse ». Dès l’heure dite, les consignes de sécurité pour le parcours dispensées, tous les bikers ont profité du trajet organisé sur les routes ombragées du bord de Sud Sarthe en direction du point de ressources de la matinée.

DSC_8004C’est au « Grand Hôtel » de Solesmes (pas moins !!!) que nous attendait le copieux (n’est-ce pas Gégé ?) petit-déjeuner dans un cadre chic et reposant… Une promenade digestive a suivi pour apprécier le cadre verdoyant et paisible de notre étape mais aussi pour se donner bonne conscience après les calories des croissants au beurre (dixit Pascal…).

DSC_8016
Puis la troupe a repris sa route dans la perspective du prochain arrêt au gré des petites routes de campagne partagées en bon voisinage avec des coureurs à pied, à vélo ou autres tracteurs…

 

DSC_8039Arrivés à Daon, au bord de la Mayenne (cette fois) nous avons trinqué (avec modération) à la Bonne Santé d’Annick qui nous a fait partager la joie de son anniversaire. Merci encore Annick !
Une guêpe, ayant profité du voyage dans l’écharpe de Brigitte a été sommée (grâce au moyen fortuit du contenu de nos sacoches…) de ne pas nous gâcher la suite de la journée.

C’est au moment où je jouais l’infirmière qu’Édith m’a distribué le rôle de rédactrice du compte-rendu de la journée…

DSC_8071Puis, à coups de sifflet, militairement nous avons regagné nos montures pour continuer notre périple angevin et rejoindre (sans accro sur le timing) le restaurant à Combrée (Bel Air) où chacun a pu, agrémentés de bavardages joviaux, apprécier le menu concocté par nos organisateurs (sauf moi pour qui les plats de poissons et autres crustacés sont proscrits pour raisons allergiques…). Merci encore à l’équipe de l’Auberge de l’Ombrée, conciliant pour mon menu de circonstance. (L’information est ainsi donnée… sous les conseils de Frédo !).

Je passe sous silence la visite hasardeuse d’une autre guêpe sur Jacky (allias Frankie) puisqu’il n’a pas souhaité mon assistance considérant l’emplacement de la piqûre à un endroit délicat de son anatomie.

DSC_8091
Puis l’heure prévue pour la visite de « La Mine Bleue » sonnant, le groupe a rejoint Brice qui nous a fait découvrir l’art de mettre en valeur une ardoise.

 

DSC_8134
Ensuite, Jennifer nous a guidés dans les méandres de la mine (126 mètres sous terre). Elle nous a transportés de sa voix passionnée dans le temps passé où la mine était exploitée. La bonne humeur de ses explications nous a fait découvrir une vie de labeur dans des conditions de travail très durs et nuisibles à la santé pour les Hommes dès l’âge de 12 ans mais dont le courage n’était pas « feint » (ni soif…). Et puisque Jennifer avait épuisé les « est-ce quelqu’un a une question ? ». Les visiteurs ont repris place dans le TGV (Ndr : Très Grande Vibration) puis l’ascenseur pour le retour en surface.

C’est de là que le convoi redevenu motards a repris la route du retour, s’égrainant au fur et à mesure des destinations personnelles…

Merci à Édith et Patrick pour l’organisation de cette journée de partage.
Merci aux acteurs de la sécurité d’avoir chassés les ombrages…

En espérant que la lecture de ce mémoire vous aura tenu jusqu’au bout de ces lignes…

Nathalie CHAPEAU
(PS : Interro surprise à la prochaine réunion…).